Article Virlanie, 21 décembre 2006

Maribel, la Reine de la rue

 

Bientôt 20 ans que je rencontre des enfants dans les rues de Manille, au RAC, dans la prison…Vingt ans que je vis avec mon équipe des moments d’espoir et de désespoir, de réussites et d’échecs…

Voici 17 ans que j’ai rencontre une petite fille du nom de Maribel..Elle avait 8 ans et trainait dans les rues….Elle profitait de son jeune âge pour apitoyer les passants et mendier pour vivre et acheter son solvant…

En grandissant, elle  comprit que le rapport financier serait plus intéressant en vendant ses charmes…elle sillonna les parcs et avenues de Manille à la recherche de clients principalement étrangers  car plus généreux….

Durant cette période, elle venait de temps en temps à la fondation . Je la rencontrai aussi RAC. Elle y était emmenée à la suite de rafles de la police.

Apres avoir été gravement malade et hospitalisée nous l’avions  hébergée chez moi… Au bout d’un mois, se sentant mieux, elle se regarda dans un miroir, se maquilla et nous quitta pour retourner à ses premières amours…la rue… et ses clients….

Maribel améliora son business en cherchant des clients pour les filles avec lesquelles elle travaillait.

Dans la rue, Maribel apprit à se défendre, à survivre….Elle a été hébergée, a vécu dans de nombreuses associations ou fondations.. Elle fuguait, retournait dans les rues…mais elle  revenait régulièrement nous rendre visite….Prostituée, accro aux solvants et à d’autres substances toxiques…Quel avenir pour Maribel ?

Nous l’avions surnommée la Queen of the street..la reine de la rue…La rue était son royaume, tous ses amis et  relations y vivaient et y mouraient….

Voici bientôt un an, nous l’avons retrouvée au R.A.C….ramassée par la police…

Nous avons longuement discute avec elle. Nous lui avons dit que nous l’aimons et la soutenons.

A 25 ans, elle reste encore parfois une enfant….mais en même temps c’est une adulte…qui a envie de changer de vie

Voici quelques mois, la fondation a ouvert une clinique  et un petit hôpital au RAC pour les personnes malades. Un médecin à temps partiel et une infirmière détachés de la fondation y travaillent en collaboration étroite avec l’équipe de volontaires.

Maribel est devenue leur assistante..Elle lave, donne à manger,  encourage, parle avec les malades et joue avec les enfants… Elle donne de la vie dans ce lieu de grande pauvreté…

Evidemment Maribel garde son caractère rebelle, indépendant…mais quelle leçon d’Espérance elle nous donne…Le rêve de Maribel est de construire une famille…. d’aimer et d’être aimée

Rien n’est jamais perdu…laissons toujours notre porte et notre coeur ouverts……

Joyeuses fêtes de Noel 2006 dans l’Espérance….

Dominique Lemay

Fondation Virlanie   Philippines

Ce contenu a été publié dans Découverte de la culture philippine. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.